Je suis le reflet d’une société égocentrique, je me fais seul ou à plusieurs, avec mon smartphone et souvent avec une duckface, qui suis-je ?

LE SELFIE !

 On ne le présente plus, le selfie est partout.  Et ce n’est pas la fameuse photo d’Ellen Degeneres à la 86ème cérémonie des Oscars, entourée de ses amis stars qui va changer la donne. Un selfie retweeté par plus de 3 millions de twittos, du jamais vu ! Mais sans influence médiatique, sans la cérémonie des Oscars et sans ses petits camarades, Ellen aurait-elle fait le buzz ? Combien d’entre vous savent que ce selfie n’aurait sans doute pas eu autant de succès si Ellen n’avait pas demandé, en direct à télévision (devant des millions de téléspectateurs, autant le dire) de retweeter sa photo pour battre un record ? Un secret qui n’a pas traversé l’Atlantique. Alors non, le selfie n’a pas un pouvoir extraordinaire par contre la notoriété oui ! Alors stop au mimétisme, votre nombril n’intéresse personne !

Le selfie qui fait polémique !

La toile s’emballe suite au selfie de David McCarthy. Cet amateur de cyclisme présent pour la troisième étape du Giro à Dublin, a profité de l’arrivée des coureurs pour faire un selfie. Un selfie pris à la hâte ne laissant aucun répit au coureur, encore à même le sol, à la recherche de sa respiration. Un cliché qui a provoqué de nombreuses critiques.

selfie_Giro

Alors pourquoi cet engouement pour le selfie ?

Plutôt signe de narcissisme grandissant dans une société individualiste ? Stratégie marketing pour faire parler de soi ? Ou outil de pouvoir ? Je dirais les trois !

Dans une ère où  l’intimité n’a plus lieu d’être, où Facebook est devenu un journal extime, Instagram un album photo public, le selfie devient l’outil d’expression de toute une génération.

La technologie au service du narcissisme.

L’individualisme prolifère partout autour de nous. Dans la rue, dans le métro et surtout dans les publicités. Parce que plus rien n’intéresse les gens à part eux-même, les marques surfent sur la tendance de l’auto-centrisme pour attirer l’attention.

pub_lanvin

Pire encore les publicités adressées à vos enfants reprennent ces codes,  bien éloignés des valeurs inculquées aux plus jeunes. C’est le cas de la dernière publicité pour les Princes de Lu, incitant à l’émancipation et au narcissisme. Les objets connectés ont remplacé les poupées et les Lego, incitant les enfants à s’auto-médiatiser eux-mêmes sans prendre conscience des risques encourus.

“Qui perd son intimité a tout perdu. […] Et celui qui y renonce de plein grès est un monstre” Milan Kundera

Le selfie un instrument de pouvoir.

S’exposer, se valoriser, c’est apparemment la nouvelle arme pour faire parler de soi. Les stars mais aussi les politiciens, véritable outil de communication dans une campagne politique, Barack Obama ou encore François Hollande ont compris comment augmenter leur cote de popularité. S’approprier un usage lambda et dévoiler leur vie personnel sur le net, à l’instar de Justin Bieber ou encore Miley Cirus. Passer d’un statut de politicien à people en prenant la pose, oui, mais à quel prix ? Augmenter son capital sympathie quitte à perdre en crédibilité.

Un cercle vicieux, nécessitant d’en révéler toujours d’avantage sur soi pour attirer l’attention, dans une société où l’autre n’a plus d’intérêt. Vous voyez le vice ?

Le selfie ne serait-il pas en train de révéler une profonde solitude, s’illustrant par le besoin de s’exposer aux autres pour se sentir moins seul ? La réponse est dans la chansons de Greg Frite intitulée : Le Selfie, à écouter.