À une époque où Alzheimer touche de plus en plus de personnes en société, il semblerait malheureusement que cette maladie soit encore méconnue d’un grand nombre de personnes.

Alz

Peut-on ne serait-ce que concevoir quelques choses de pire que le fait d’oublier qui l’on est…et qui l’on aime? C’est ainsi que Dylan Carter a eu l’idée d’éveiller de bien belle manière les consciences aux problèmes que représentent Alzheimer dans le cadre d’une compétition informatique – la Stencyl Jam 2014.

Alz est ce genre d’OVNI vidéoludique que l’on aime découvre dans le monde du jeu vidéo indépendant au même titre que A Walk in the Dark ou encore Toren avant lui. Poétiquement riche et doté d’un univers musical particulièrement mélancolique, on dirige un personnage atteint d’Alzheimer, le temps d’une balade. On se surprend rapidement à être touché par un certain malaise, comme celui de ne pouvoir reconnaitre les éléments du décor. Une impression renforcer par un décor des plus simpliste et une jouabilité « drag and drop » qui rendent cette petite histoire d’autant plus marquante.

Ça me semble... familier, en un sens.

Ça me semble… familier, en un sens.

Ça me rappel quelque chose, mais je ne sais pas quoi.

Ça me rappel quelque chose, mais je ne sais pas quoi.

Je serais toujours là pour toi.

Je serais toujours là pour toi.

On se retrouve alors dans des situations où prendre le bus s’avère impossible, tant la présence des gens qui nous entourent se révèle pesante, de même que celles des êtres qui nous aiment – devenus de parfaits étrangers à nos yeux. Une expérience d’à peine quelques minutes, qui se révèle tenir d’avantage du court métrage interactif avec pour thème Alzheimer que du simple jeu vidéo, tant le pouvoir immersif est incroyable et ce, malgré la volonté de Dylan Carter d’en limiter les interactions.

Voici donc en définition le type de jeux vidéo indépendant que l’on se plait à découvrir tant sa portée échappe à la simple dimension ludique, y rajoutant une problématique sociale d’une plus grande ampleur. On s’immerge complètement et l’on tente de comprendre le calvaire que peut être la maladie d’Alzheimer pour les individus qui en souffrent ainsi que pour ceux qui leur sont chers.

Alz Cette expérience est à découvrir sur le site de newgrounds.com et comme dirait son créateur « Enjoy Your Walk »