Le constructeur de cyclomoteurs (oui oui c’est bien le terme adéquat) italien Piaggio SpA nous fait part d’une publicité pour son célèbre modèle Vespa.

Cette publicité met en avant le paradoxe du point de vue (de plus en plus aseptisé…).

vespaLogo

Le modèle Vespa est la référence de la marque italienne Piaggio. Immense succès commercial dans les années 50-60 notamment grâce aux placements produits dans des films comme : La Dolce Vita ou Vacances romaines.

Vespa PX.

Vespa PX.

Le modèle Vespa est en perte de vitesse dans les décennies qui suivent pour être à nouveau rentable à partir de 1990 et des années 2000. En 2013, le modèle Vespa (après quelques modifications de design et de moteur) est à nouveau présent dans les publicités et dans la course aux cyclomoteurs qui, commercialement, marchent.

Son regain de succès est notamment dû, à une sous-culture contemporaine qui est : l’Hipster.

Cette sous-culture est (ré)apparue* dans les années 90 auprès des jeunes urbains issus de la classe moyenne. Hipster prend beaucoup d’importance à partir de 2010. Dans un article de 2009, le magazine américain Time donnait cette définition :

Capture d’écran 2014-01-20 à 17.58.50

*À l’origine, les Hipsters (ou Hepcats) désignaient les “blancs” aficionados de la culture Jazz  et du style de vie qui en découlait en 1940.

Pour en revenir à la publicité de Piaggio, celle-ci cible les Hipsters en ironisant leurs codes vestimentaires en faisant un parallèle moqueur qui fera sourire avec les stéréotypes des “Nerds”. Peut-être moins ceux qui se réclament de cette sous-culture souvent rattachée (avec erreur) qu’aux vêtements.

Cette publicité a été réalisée par l’agence ACW Grey (Israël).

girl_2400_1

guy_2400