C’est le responsable des marques de Procter & Gamble, Marc Pritchard qui l’a déclaré au cours de la conférence Dmexco. Le cadre du plus gros consommateur de publicité de la planète nous demande, “essayez de considérer le digital avec ses outils, ses plateformes, les QR codes et toute la technologie qui arrive. Nous l’avons fait et le voyons maintenant pour ce qu’il est, un outil pour engager avec des campagnes créatives … l’ère du digital est terminée. Elle l’est déjà. Tout est question de brand building désormais. C’est ce que nous faisons.”

dmexco

Il a fait cette constatation après avoir présenté une vidéo publicitaires pour un rasoir électrique Braun qui a été uniquement utilisé en ligne, faisant l’impasse sur tout le marketing traditionnel, et générant des recettes avant d’être déclinée sur d’autres médias. “Ce n’était pas le digital, c’était la campagne !”, expliquant qu’il a prouvé à P&G ce qui pouvait être réalisé dans le digital.
Il continue en décrivant cette stratégie comme ‘Digital Back’ expliquant qu’il s’agit de commencer dans le digital et construire une route vers le reste du mix marketing. Le digital étant “un moyen d’atteindre une audience” à travers les marques et capter l’imagination du consommateur d’une façon qu’il est impossible de réaliser sur d’autres médias.

Marc Pritchard conclue son intervention demandant à la salle de “construire des marques avec des campagnes qui comptent, qui font rire, réfléchir, ressentir. Nous avons la chance de faire dès à présent d’une façon bien plus intéressante que nous le faisions auparavant.”

Le digital est mort. Vive le digital.

Dans la même catégorie