La gamification (ludification en français) c’est l’application de mécanismes de jeu sur d’autres domaines, comme la formation, un site internet, appareils mobiles ou encore les réseaux sociaux. Cette technique permet d’obtenir des personnes une action qui d’habitude n’aurait pas été effectuée : répondre à un questionnaire, acheter un produit, assimiler des informations.

Vous l’aurez compris, la gamification apporte un aspect ludique puissant dans une situation de « non-jeu ». La gamification a désormais une position clé dans la stratégie d’engagement du consommateur, autant que les réseaux sociaux.

Le concept de jeu a beaucoup évolué depuis les années 80, mais d’autant plus ces 10 dernières années. Le concept de jeu est devenu social avec des utilisateurs qui n’hésitent plus à amener leur famille, leurs amis, et parfois même des inconnus dans leur expérience en ligne. Cette audience (famille+amis+inconnus), il faut tenter de la lier à l’engagement et aux ventes.

Dans la même catégorie

Les études menées récemment sur la gamification prouvent que cela encourage le consommateur à passer plus de temps avec la marque. Ce qui augmente le nombre de chances qu’un visiteur partage sur les réseaux sociaux sa position dans votre magasin, qu’il participe à une offre limitée, ou qu’il partage sur Instagram une photo de son dernier achat. Plus d’interaction il y a, plus la marque sera capable de se distinguer, de partager une histoire avec le consommateur ainsi que de créer avec lui une relation forte et durable.
En addition à cet objectif de rétention du consommateur, la gamification a une aptitude forte à convertir une génération qui a grandi avec les jeux électroniques et qui demande aux marques des expériences plus engageantes.

game-intersection

La gamification a encore un autre intérêt : elle permet de générer un ROI mesurable. Pour générer ce ROI il faut la combinaison de deux facteurs :
– la mécanique de jeu doit correspondre à l’audience, aux appareils (tablettes, smartphones, sites internet, page facebook) et avoir un emplacement qui leur est destiné ;
– il doit y avoir une valeur d’échange claire entre le consommateur (s’amuser, découvrir des choses intéressantes, une meilleure offre) et la marque (mesurabilité des ventes, du traffic, du data).
Ces mesures permettront alors la mise en exergue d’acheteurs clés, de recommandeurs, d’influencés dans le ROI.

Pour conclure, il faut considérer la gamification comme un ingrédient plus qu’un outil seul. Comme le social media, les marques doivent songer à une application horizontale. Ce genre d’application pourrait permettre aux marques de justifier les investissements (publicitaires) grâce au calcul du ROI.

Quelques chiffres :
– 50% des marques impliquées dans le développement de nouveaux produits ou l’innovation emploieront la gamification d’ici 2015.
– la gamification apporte +30% d’engagement, +22% de partages sur les réseaux sociaux, +13% de commentaires, +68% de mémorisation d’informations.